dimanche 27 mai 2018

Salle des pas perdus de Julia Billet





titre : Salle des pas perdus
auteur : Julia Billet
édition : L'Ecole des Loisirs
collection : Médium poche
nombre de pages : 115
parution : 14/05/2003
coût : 5,80€
lecture n°22







Synopsis : 

Ils ont souvent tout perdu, famille, travail, maison, raisons de vivre, ceux qui arpentent le hall de la gare de Lyon sans espérer partir nulle part. Ils ont tout perdu et ils n'attendent plus rien. Parmi eux, il y a la vieille, élégante dans sa misère, cheveux coiffés, habits bleus. Ses copains de galère, Max, Henri, Élie, Céline. Ses combines et ses confidences avec Yvonne, la dame pipi. Ses trouvailles quotidiennes dans les poubelles garnies par les gavs, les nantis, les inconscients. Sa boîte à sucre, boîte aux secrets, aux souvenirs de la vie d'avant. Une routine comme une autre. Jusqu'au jour où la vieille aperçoit une toute jeune fille sur un banc. Elle est différente. Fragile. Elle semble regarder quelque chose intensément, à l'intérieur d'elle-même. Puis elle se lève. Et la vieille reconnaît son pas. Un pas perdu.

Mon avis :  

Quand une vieille dame paumée dans sa tête rencontre une jeune fille paumée dans la vie, ça fait des étincelles. 


C’est l’histoire de la vieille, une vieille dame qui vit dans la gare de Lyon. Elle y a ses petites habitudes, sa routine, sa vie. Son jeu, c’est de regarder les gens. Elle aime inventer la vie des gens qui passent, et elle y arrive ! Elle sait tout des positions, elle sait reconnaître les pas. 

Et puis un jour, elle voit Salomé. Une jeune fille assise. Une jeune fille perdue. Parce que ça aussi la vieille sait le reconnaître quand les gens sont perdus. Comme elle. Comme cette jeune fille. Alors, pour une raison inconnue, elle va la prendre sous son ail, la protéger. 

Toutes deux s’apprivoisent, comme le renard et le Petit Prince. Elles partagent leur quotidien et petit à petit leur vie, leur secret. Cette relation inhabituelle est magnifique. La vieille enseigne à Salomé la survie, elle lui montre comment revenir à la vie et comment alors que tout semble perdu, on peut trouver des trésors. Salomé fait redécouvrir sa vie à la vieille, elle la force à se rappeler de sa vie d’avant. Ces deux protagonistes nous apprennent la beauté des choses, la beauté de la vie.

Quand à Julia Billet, elle joue avec la beauté des mots, leur sens, leur rythme, leur son. Les pensées de la vieille deviennent une véritable poésie. Elles se mélangent, se coupent, laissent place aux dialogue puis reviennent à la charge. Toujours plus belles. Toujours plus touchantes. On est perdu dans cet entrelacement de mots, comme les filles sont perdues dans la vie. On les comprend et en même temps parfois, on aurait envie de les secouer. « Tout n’est pas perdu ! On peut recommencer ! »

La fin, poignante, m’a fait pleurer. Je ne pensais pas, en si peu de pages, réussir à autant m’attacher aux personnages. Et pourtant, je ne voulais pas les quitter, je voulais rester avec elles. 


En bref, ce livre est bouleversant, magnifique. Une véritable redécouverte de la vie. 

5 commentaires:

  1. Tu en parles bien et donnes envie de découvrir ce roman :)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout mais tu m'as donné très envie! La couverture est inspirante en plus je trouve...

    http://leslecturesdelune.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que la couverture est bien choisie...

      Supprimer
  3. Il a l'air super ce livre, ton avis est bien détaillé :)

    RépondreSupprimer